MENU
Scoliosis Research Society
SRS: Scoliosis Research Society

Scoliosis Research Society

Dédié à la prise en charge optimale des patients atteints de difformité spinale

Ostéome Ostéoïde

Chez les adolescents

Evaluation radiologique

Adolescent Idopathic Scoliosis
Figure 1: A) radiographie de face, B) radiographie de profil , C) mesure de l'angle de Cobb

Les images radiographiques typiques qui sont obtenus pour définir une scoliose comprennent les clichés debout du rachis entier aussi bien pris de l'arrière (voir Figure 1A), que de côté (voir Figure 1B) . Ces radiographies sont souvent faites avec des protections en plomb pour moins irradier le patient tout en permettant une vue complète du rachis. Votre médecin sera capable de mesurer les radiographies pour déterminer l'amplitude des courbures, qui est mesurée en degrés selon la méthode de Cobb (voir Figure 1C). Un rachis droit a une courbure de 0°, toute courbure de plus de 10° devant être  considérée comme une scoliose. Entre 0° et 10° , on parle d' ”asymétrie posturale” qui n'est pas une vraie scoliose. La façon dont se tient le patient pendant la radiographie et beaucoup d'autres facteurs peuvent entraîner une courbure  modérée . La radiographie de profil est réalisée pour évaluer la cyphose thoracique (ou dos rond) et la lordose lombaire (cambrure).

D'autres radiographies peuvent être réalisées pour déterminer la souplesse de la courbure (ou comment elle se redresse). Ces clichés de réductibilité peuvent être faits de différentes façons . Ces clichés peuvent être réalisés sur des patients allongés sur une table et inclinés vers la droite puis vers la gauche (voir Figure 2) . Les clichés en traction sont réalisés avec traction sur les bras et des jambes pour étirer le rachis. Un cliché en inclinaison avec point d'appui est pris avec un coussin placé au sommet de la courbure pour augmenter sa correction. Ces clichés sont plutôt réalisés dans le cadre d'un bilan préopératoire.

Adolescent Idopathic Scoliosis
Figure 2: Clichés de réductibilité /div>

Une imagerie par résonance magnétique (IRM) du rachis est souvent réalisée chez les patients porteurs d'une SIA . L' IRM est spécifiquement utilisée pour évaluer d'autres structures que les vertèbres, par exemple pour explorer la moelle épinière et éliminer toute anomalie . Une IRM est habituellement demandée si votre médecin trouve quelques anomalies minimes neurologiques lors de l'examen clinique, s'il y a des douleurs nettes associées à la scoliose ou si les radiographies montrent une scoliose d’allure atypique. La probabilité de trouver quelque chose d'anormal sur l’ IRM est faible mais si des anomalies sont reconnues , il faudra prendre contact avec un neurochirurgien .