MENU
Scoliosis Research Society
SRS: Scoliosis Research Society

Scoliosis Research Society

Dédié à la prise en charge optimale des patients atteints de difformité spinale

Scoliose Neuromusculaire

Indications pour la chirurgie

Contrairement à la scoliose idiopathique ou la cause de la scoliose n’est pas claire, les situations observées dans les scolioses neuromusculaires citées par la suite guideront les stratégies thérapeutiques . Par exemple, la décompression neurochirurgicale chez les patients présentant une syringomyélie ( cavité liquide située dans la moelle épinière) , une diastématomyélie ( os ou cartilage développé au milieu de la moelle épinière ) ou une moelle attachée , peuvent prévenir la progression de la courbure sans réaliser de stabilisation rachidienne.
     
Arnold-Chiari Malformation/Syrinx causing Scoliosis   Congenital Scoliosis with Diastematomyelia
     
Malformation d’Arnold-Chiari / Cavité Syringomyélique entraînant une scoliose
A) Jeune femme présentant une scoliose neuromusculaire en rapport avec une malformation d’Arnold-Chiari ( cervelet descendant dans le trou occipital) et une cavité syringomyélique associée (cavité liquide située dans la moelle épinière)
B) Cliché radiographique
C) IRM montrant les anomalies du rachis cervical.
  Scoliose congénitale avec distématomyélie
A) Radio d’une jeune fille avec une scoliose congénitale (vertèbre malformée et en coin ) . la flèche montre la diastématomyélie ( développement de l’os)
B) Une image en scanner montre le spicule osseux se développant dans le canal rachidien .
C) Une photo du spicule osseux après son ablation

Les indications de la stabilisation rachidienne sont moins établies que dans la scoliose idiopathique .

Les indications communes comprennent

  • Les courbures > 50° (chez les patients en croissance)
  • La progression de courbure > 10° (après maturité squelettique)
  • La deterioration fonctionnelle
  • La douleur
  • Une atteinte cardio-pulmonaire

La douleur peut-être difficile à apprécier chez des patients non-communiquants

Il est important d’améliorer l’état nutritionnel et cardio-pulmonaire avant la chirurgie pour diminuer le risque d’infection et d’intubation prolongée postopératoire . de la même façon, la peau de la région rachidienne et du pelvis doit être évaluée pour diminuer le risque infectieux.