Scoliose Idiopathique de l'Adolescent

Scoliose Idiopathique de l'Adolescent
Examens en imagerie

Les clichés radiologiques habituellement nécessaires à l'étude d'une scoliose incluent une radiographie en position debout de toute la colonne vue de dos (radiographie PA), de même que de côté (radiographie de profil) (figure 5). Ces radiographies sont souvent obtenues avec une protection plombée pour protéger le patient tout en permettant une vue non obstruée de la colonne. Votre médecin pourra mesurer les radiographies pour déterminer la sévérité des courbures, qui sont mesurées en degrés avec la méthode de Cobb (figure 6). Une colonne droite a une courbe de 0º, toute courbure de plus de 10º étant considérée comme une scoliose. Une courbure entre 0º et 10º n'est pas considérée comme une vraie scoliose. La manière dont se tient un patient au moment de la radiographie ou plusieurs autres facteurs peuvent causer une courbure légère. La radiographie de profil est utilisée pour évaluer la cyphose thoracique (ou apparence de dos rond) et la lordose lombaire (creux des reins).


Figure 5. Radiographie PA et de profil

Figure 6. Amplitude d'une courbure mesurée par la méthode de Cobb.

D'autres radiographies peuvent être nécessaires pour déterminer la flexibilité de la courbure (de combien elle se corrige). Ces clichés peuvent être faits de plusieurs manières. Les radiographies peuvent être prises alors que le patient est couché sur une table et se penche vers la droite puis vers la gauche (figure 7). Des clichés en traction sont faits alors que l'on tire sur les bras et les jambes pour étirer la colonne. Une radiographie en flexion-fulcrum peut également être faite alors qu'un billot coussiné est positionné au sommet de la courbure pour améliorer la correction de la courbure alors que le patient est couché sur le côté. Ces radiographies sont faites le plus souvent dans le contexte d'une planification chirurgicale.

Quand un traitement par corset est débuté, des radiographies sont habituellement faites avec le corset en place pour vérifier son efficacité à corriger en partie la/les courbures (figure 8). Lors d'un traitement par corset, des radiographies sont souvent nécessaires pour suivre l'évolution. Ces radiographies peuvent être faites avec ou sans corset selon les préférences du médecin.

Une imagerie par résonance magnétique (IRM) de la colonne n'est pas nécessaire de routine pour les patients avec SIA. L'IRM est utilisée spécifiquement pour visualiser d'autres éléments que les os du rachis, par exemple la moelle épinière pour s'assurer qu'il n'y a pas d'anomalies. Une IRM est habituellement nécessaire lorsque votre médecin détecte des anomalies neurologiques discrètes à l'examen physique, s'il existe une douleur significative associée à la scoliose ou si les radiographies révèlent un aspect de courbure atypique. La probabilité de découvrir une anomalie à l'IRM est faible mais une évaluation par un neurochirurgien pourrait s'avérer nécessaire si des anomalies sont détectées.


Figure 7. Radiographies prises alors que le patient est couché sur une table et se penche vers la droite puis vers la gauche, pour évaluer la flexibilité de la colonne

Figure 8. Radiographies effectuées sans (gauche) et avec corset (droite)
The Scoliosis Research Society provides information on these web pages regarding research and links as a public service. The SRS believes that patients should contact their treating physician about the relevance of any information listed on the site prior to proceeding with any particular treatment. Just as no two individuals are exactly alike, no two patients with a spinal deformity are the same. Therefore, your spinal deformity surgeon will be the most important source of information about the management of your particular spinal problem.