MENU
Scoliosis Research Society
SRS: Scoliosis Research Society

Scoliosis Research Society

Dédié à la prise en charge optimale des patients atteints de difformité spinale

Questions sur la scoliose commune

What is Scoliosis?
Qu’est ce que la scoliose ?
Chaque rachis a des courbures naturelles.Ces courbures arrondissent nos épaules et rendent notre colonne lombaire légèrement cambrée . Mais certains ont un rachis qui est incurvé dans le plan frontal . Contrairement à une mauvaise posture , ces courbures ne peuvent pas se corriger avec l’apprentissage du maintien debout droit . Cette situation avec colonne incurvée s’appelle scoliose . Sur une radio , le rachis a une forme de S ou de C et non d’une ligne droite .Ces courbures peuvent rendre les épaules et la taille des scoliotiques asymétriques . Certaines vertèbres scoliotiques peuvent présenter une légère rotation rendant une omoplate plus proéminente que l’autre

Scoliose est un mot descriptif et non pas un diagnostic . Dans plus de 80 % des cas, aucune cause spécifique n’est reconnue ; ces cas sont appelés " idiopathiques " ," sans cause déterminée ". Cette situation est particulièrement commune chez les jeunes filles adolescentes. La scoliose idiopathique est appelée " infantile " chez les enfants entre 0 et 3 ans, " juvénile " chez des enfants entre 4 et 10 ans, " de l’adolescence ", chez les adolescents entre 11 et 18 ans et " adulte " chez les patients de plus de 18 ans. Les causes connues pour entrainer les déformations rachidiennes sont les anomalies congénitales de la colonne (présentes à la naissance), appelée scolioses congénitales , les désordres neurologiques (scolioses neuromusculaires) , les anomalies génétiques, et beaucoup d’autres causes. La scoliose n’est pas due à un excès de port de poids, à des efforts sportifs, à des positions couché ou debout, ou à des anomalies mineures de longueurs de membres.

What is Scoliosis?

Ai je une scoliose ?
Pour savoir si vous avez ou non une scoliose, il est préférable de voir un médecin qui réalisera un examen clinique de votre dos. Cet examen est fait debout en position relâchée avec vos bras sur le côté. Le médecin vous observera de l’arrière pour rechercher une courbure rachidienne anormale , une asymétrie des épaules, une asymétrie des triangles de taille et un déséquilibre du tronc. Vous vous pencherez en avant et le médecin regardera votre dos, pour reconnaître la rotation de la scoliose à la partie haute du dos (gibbosité due aux côtes) ou à la partie basse de votre dos (bourrelet lombaire). A la suite de ce simple examen clinique , le médecin prescrira des radiographies du rachis vue de dos et de profil, pour voir l’ensemble de votre colonne, du cou au bassin. Si la scoliose est présente, le médecin fera des mesures sur les radios et vous donnera une évaluation en degrés de cette scoliose pour aider à la décrire.

Quelles sont les possibilités de traitement ?

  1. La surveillance
    est proposée pour des courbures qui ont un faible angle quand vous êtes en phase de croissance (scoliose de l’adolescence) ou pour des courbures d’angles modérées (entre 40° et 45°) si vous êtes en période de croissance. Pour les adultes , surveillance et traitements physiques sont proposés aux patients qui ont des symptômes modérés et qui ont des courbures faibles.
  2. Le corset
    est proposé pour des courbures entre 25° et 45° chez des enfants qui grandissent, pour prévenir une progression future de la courbe pendant qu’il persiste un potentiel de croissance de la colonne. Le but du corset est de prévenir une progression future mais le corset ne peut pas corriger complètement ces courbures.
  3. Le traitement chirurgical
    Il est réservé aux courbures qui sont généralement supérieures à 50° chez les patients adolescents et adultes. La chirurgie peut-être proposée pour des courbures plus faibles si l’aspect esthétique est gênant pour le patient ou si la scoliose est symptomatique et douloureuse chez le patient adulte. Le but de la chirurgie est d’obtenir une correction de la courbure et de prévenir sa progression. Il est généralement réalisé en plaçant des implants métalliques dans le rachis qui sont reliés à des tiges pour corriger la courbure et pour maintenir cette position corrigée jusqu’à obtention de la fusion ou arthrodèse .